Pour un bureau éco responsable

 

LinkedIn  twitter  Facebook  Google+

Contact : 09.70.40.87.00

 

Pour un bureau éco responsable

Contact : 09.70.40.87.00     Twitter  LinkedIn Facebook Google+

 

Plan de mobilité entreprise : obligations et conseils

TOUTES LES ENTREPRISES DE PLUS DE 100 COLLABORATEURS SONT CONCERNÉES PAR LA RÉALISATION D’UN PLAN DE MOBILITÉ AU 1ER JANVIER 2018. QU’EST-CE QUE LE PLAN DE MOBILITÉ ET À QUOI SERT-IL ? TOUR D’HORIZON ET CAS CONCRETS.

 

>> Qu’est-ce que le Plan de mobilité entreprise ?

La loi rend obligatoire le plan de mobilité, anciennement plan de déplacement entreprise (PDE), pour les entreprises regroupant plus de 100 salariés sur un même site et situées dans le périmètre d’un Plan de Déplacements Urbains (PDU). Les entreprises concernées devront avoir réalisé leur plan au 1er janvier 2018. C’est le cas des entreprises situées à Paris et plus largement en Île-de-France.

 

>> En quoi cela consiste ?

Le plan de mobilité consiste en la réalisation d’un diagnostic d’accessibilité du site concerné et d’une enquête auprès des salariés, puis d’un plan d’actions assorti d’un budget et d’un calendrier, pour faire évoluer les comportements des salariés en matière de déplacements et ainsi contribuer à la diminution des émissions de gaz à effet de serre. Ce plan d’actions peut comporter des mesures de développement de l’usage des transports en commun, du covoiturage, de l’autopartage, de la pratique du vélo mais également de recours au télétravail ou de flexibilité des horaires.


 

Le plan de mobilité peut être un véritable outil au service de l’optimisation des coûts, du management de l’organisation et des ressources humaines de l’entreprise, mais aussi de la qualité de vie au travail des collaborateurs. Son efficacité dépend de la manière dont il est appréhendé et conduit en interne.


 

CAS PRATIQUE N°1 : LE SIÈGE DU GROUPE VEOLIA À AUBERVILLIERS

C’est l’exemple de l’entreprise Veolia, qui, à l’occasion du déménagement en 2016 de 2 200 de ses collaborateurs à deux pas de la Porte de la Villette, a souhaité engager un plan de mobilité.

 

Étudier les besoins des salariés

Dans un premier temps, le Groupe a identifié que de nombreux collaborateurs au sein de Veolia, mais également sur l’ensemble du Parc du Millénaire, avaient intérêt à covoiturer ensemble au vu de leur proximité géographique et de la similitude des trajets qu’ils empruntaient.

« Auparavant disséminés dans toute l’Île-de-France, les holdings et les sièges de plusieurs entités du Groupe Veolia sont désormais regroupés sur le même site à Aubervilliers. Depuis, le nouveau siège réunit désormais quelques 2 200 salariés. Pour permettre à chacun d’optimiser ses temps de trajet entre son domicile et son lieu de travail dans les meilleures conditions, la mise en place de solutions de mobilité s’est imposée. »
Jocelyne LOOS-BAROIN, Directrice Innovations sociales-DRH du groupe, Groupe Veolia

 

 

Opter pour la solution la plus adéquate

Après une phase de benchmark et d’auditions de plusieurs prestataires du marché menés de concert avec Icade, gestionnaire du parc, et dans le cadre d’un plan de déplacements inter-entreprises local, Veolia et Icade ont choisi la solution WayzUp, une application mobile spécifiquement conçue pour les trajets domicile-travail. Elle permet aux collaborateurs d’organiser leurs trajets aller et retour à l’avance ou quelques minutes avant. L’itinéraire de chaque conducteur est pris en compte afin de minimiser les détours et le passager peut choisir de repartir avec le conducteur qui correspond le mieux à ses horaires du soir. Il est également possible de mettre en place une alternance de véhicule entre deux conducteurs et une option permet de covoiturer avec un véhicule de fonction.

 

Accompagner le changement

Outre la solution technique, plusieurs événements ont été organisés avec les salariés pour assurer la bonne prise en main de l’outil et lever les freins qui pouvaient empêcher le recours au covoiturage (assurances, garantie retour, partage des coûts, etc.).

Deux mois après le lancement, déjà plus de 200 collaborateurs de Veolia proposaient quotidiennement leurs trajets et 80 % d’entre eux ont trouvé un covoitureur.

Le Groupe a aussi cherché des solutions pour réduire son empreinte carbone, notamment les émissions de CO2 liées au déplacement de ses collaborateurs. Plusieurs actions ont été mises en place : mobilisation autour des transports en commun, organisation du covoiturage via une application dédiée, mise en place d’un service d’auto-partage, promotion d’horaires flexibles de travail pour décongestionner le trafic aux heures de pointe et possibilité de télétravail à domicile pour les salariés.

 

 

CAS PRATIQUE N°2 : COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION DE CERGY-PONTOISE

L’entreprise peut construire et conduire un plan mutualisé avec des entreprises voisines, ce qui permet d’en réduire le coût et d’en favoriser l’efficacité grâce à la mise en place d’actions communes.

 

Mutualiser les déplacements inter-entreprises

La Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise, qui, dans le cadre de ses politiques de développement économique et de mobilité durable, accompagne depuis 2014 la mise en œuvre de trois plans de déplacements inter-entreprises sur son territoire (près de 10 500 salariés et étudiants).

« La forme inter-entreprises se prête particulièrement bien à Cergy-Pontoise, puisque cela permet de mutualiser sur un même espace certaines actions (covoiturage, événementiel), et d’inclure les petites et moyennes entreprises dans le processus. Cela légitime également les demandes de renfort d’offres faites auprès de l’autorité organisatrice de transports, lorsque cela est opportun. »
Cédric Laperteaux, conseiller communautaire délégué chargé de la mobilité, du transport et du stationnement.



 

Contribuer au développement du territoire

Les actions du Plan de déplacement inter-entreprises peuvent être menées par les entreprises ou par les pouvoirs publics et relèvent autant de l’infrastructure (aménagements cyclables, trottoirs, abri bus, stationnements vélo en entreprises, bornes pour véhicules électriques,…) que de la communication et de l’événementiel (carte multimodale, écran multimodal, newsletter mobilité, événement covoiturage, conseil en mobilité, test des parcours vélos entre le parc et les gares alentours,…) ou encore d’une nouvelle organisation du travail (adaptation des horaires à ceux des transports en commun, télétravail, visioconférences…).

« Ces actions sont subventionnables par la Région Île-de-France, ce qui constitue un levier important en particulier pour renforcer l’action de la Communauté d’agglomération en matière d’aménagement de l’espace public. De leur côté, les entreprises s’engagent à mettre en œuvre un certain nombre d’actions sur la période du plan en signant une charte d’engagement territorial. »

 

Publié le 04 octobre 2017 par Mathilde VAN-EECKHOUT sur apc-paris.com